11 juillet, fête de saint Benoît : les bénédictins de la forme extraordinaire

Download PDF

En ce 11 juillet, l’ordre bénédictin célèbre la translation des reliques de saint Benoît. Fête de 1ère classe, ce jour voit se déployer la grande liturgie pour prier le grand moine fondateur du monachisme occidental. Qui sont aujourd’hui les communautés religieuses traditionnelles qui se reconnaissent dans la grande tradition bénédictine ? Sans prétendre être complet, voici les noms des principales communautés  :

Dans la mouvance Ecclesia Dei :

– Sainte-Madeleine du Barroux et sa fondation Sainte-Marie de la Garde ainsi que Notre-Dame de l’Annonciation, pour les bénédictines.

– Notre-Dame de Fontgombault

– Notre-Dame de Randol

– Notre-Dame de Triors

– Notre-Dame de Donezan (ex-Gaussan)

– Notre-Dame de Clear Creek (États-Unis)

[Ces cinq dernières abbayes appartiennent à la Congrégation de Solesmes (ex-congrégation de France) et les quatre dernières sont des fondations de Fontgombault.]

– La Sainte-Croix de Riaumont est relié également à l’ordre bénédictin au titre de l’oblature bénédictine.

– Le Monastero di San Benedetto in Norcia  (Italie).

Il faut ajouter à ces abbayes les communautés de bénédictines issues de Jouques dont :

– Notre-Dame de Fidélité (Jouques),

–Notre-Dame de Miséricorde à Rosans

– et la fondation de Jouques en Afrique : Notre-Dame de l’Écoute.

Dans la mouvance de la Fraternité Saint-Pie X :

– Monastère de Santa Cruz (Brésil)

– Monastère de Bellaigue (France)

– Monastère Notre-Dame de Toute Confiance (France)

– Monastère Our Lady of Guadalupe (États-Unis).

Toutes ces communautés (malgré des différences notables) ne se distinguent pas seulement pas l’utilisation de la messe traditionnelle (exclusivement ou non selon les cas), mais par l’utilisation du bréviaire monastique traditionnel.

Liste non exhaustive…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *