De la liturgie et de l'école

Download PDF

Pour les parents, le début d’année est souvent celui de la recherche d’une nouvelle école pour leurs enfants, en vue de la rentrée prochaine. Pour les écoles, ce temps est celui des rencontres avec les parents pour répondre à leurs questions et prévoir les inscriptions. La mouvance « Summorum Pontificum » ainsi que celle de la Fraternité Saint-Pie X se font remarquer par leurs investissements dans le domaine scolaire. Ce souci de l’éducation chrétienne des enfants, le nombre des écoles, la qualité de l’enseignement, le soin apporter aux sciences profanes comme à la science surnaturelle, est un des fruits importants de l’attachement des catholiques traditionnels, non seulement à la liturgie antique, mais également aux valeurs de la civilisation chrétienne, bien commun à transmettre et si possible à amplifier en le faisant vivre aujourd’hui.

Exemple parmi d’autres (mais je continuerai à présenter ces écoles) d’établissements scolaires de ce type : La Croix-des-Vents, à Sées, dans l’Orne. Fondé par un laïc (Benoît Maisonneuve), cet établissement est aujourd’hui sous la responsabilité de la Fraternité Saint-Pierre. Il est installé dans les bâtiments splendides de l’ancien séminaire diocésain.

Selon le site de cet établissement :

L’Institut Croix-des-Vents est un établissement d’enseignement secondaire (collège-lycée) catholique pour garçons, hors contrat fondé en 2001.

L’Institut est situé en Normandie à Sées, à 2 heures de Paris en train, dans le cadre idéal de l’ancien Grand Séminaire, avec un parc de quatre hectares au cœur de la ville.

La plupart des élèves sont pensionnaires, mais l’Institut accueille également les demi-pensionnaires.

Les classes se répartissent de la 6ème à la Terminale avec de petits effectifs. Les élèves sont préparés aux examens nationaux du Brevet (3ème) et du Baccalauréat (séries L et S).

L’Institut Croix-des-Vents est dirigé par la Fraternité Sacerdotale Saint Pierre (Société de Vie Apostolique de droit pontifical) qui, bénéficiant de la bonne réputation de ses nombreux camps et colonies, met ainsi son expérience au service des familles qui veulent pour leur enfant une éducation vraiment catholique qui ne sacrifie cependant pas les exigences du niveau scolaire.

La finalité de l’Institut Croix-des-Vents est simple : faire des jeunes gens vraiment chrétiens, au corps et à l’esprit bien formés.

Le supérieur de La Croix-des-Vents est l’abbé Nicolas Bonechi, fssp. Son directeur pédagogique en est Monsieur Paul Lecoupé-Grainville.

Selon le projet pédagogique de l’établissement, l’objectif poursuivi est le suivant :

L’école est fondée par des parents chrétiens qui veulent que leurs enfants reçoivent un enseignement et une éducation éclairés par la vérité de l’Évangile et ordonnés à la fin du salut, selon la tradition de l’Église catholique et en union avec Rome.

– Toute l’éducation reposera sur la recherche de la vérité (cf. : « la vérité dans les âmes et les âmes dans la vérité » P. Berto), étant entendu que « la vérité est une » et qu’« il n’y a pas une vérité profane et une vérité religieuse » (J. Guitton).
- Conformément à la parabole de l’évangile, l’école se propose de faire découvrir à chaque enfant les talents qu’il a reçus et de les faire fructifier à la mesure de ses moyens.
- Ordonnées à la lumière de la Foi et de l’éternité, les connaissances et la formation chercheront en toute chose l’excellence.
- N’étant pas sous contrat avec l’État, l’école a le libre choix des programmes, des enseignants, de la pédagogie, des élèves et de tout ce qui est nécessaire à la formation de ceux-ci.
- Professeurs et éducateurs ne s’engagent (et ne sont engagés) dans l’école que parce qu’ils partagent la même Foi et qu’ils s’efforcent de réaliser les mêmes fins.
- Dans la mesure de ses possibilités matérielles, l’école est ouverte à tous les enfants qui acceptent ses fins et ses moyens.
- Etant au service des enfants et de leur famille, l’école est mise sous le patronage de la vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de tous les hommes.

La messe célébrée est évidemment la messe selon la forme extraordinaire. Un point cependant mériterait d’être précisé. Dans la liste du matériel à emporter au pensionnat, il est prévu un « Missel romain complet traditionnel (antérieur à 1962 et si possible postérieur à 1945) ».

Pourquoi antérieur à 1962 alors que les livres liturgiques autorisés par Rome évoque le missel de 1962 ?

On trouvera bien sûr sur le site de l’établissement tous les renseignements nécessaires pour une prochaine inscription : ICI

Institut Croix des Vents

55, rue d’Argentré
F-61500 Sées, France

Téléphone : 02 33 28 43 80

Télécopie :  02 33 28 00 86

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *