En Une

Mgr Aupetit réduit officiellement le nombre des messes tridentines à Paris

Commentaires (10)
  1. fg dit :

    Les paroissiens des 5 églises épargnées auraient tort de se croire à l’abri durablement.

  2. Doudou dit :

    Il est bien le fils de Lustiger … profondément anti traditionnel l…. Et on ressort la serpillère Chauvet, prêt à tous les coups bas pour une mitre qu’il n’aura jamais … enfin, espérons-le!

  3. Benoît Gousseau dit :

    Monseigneur Aupetit – qui n’est toujours pas cardinal, fait unique dans l’histoire de l’Eglise de Paris – fait de la politique “d’image” : pour ne pas passer pour un méchant réactionnaire en raison de ses justes positions sur la défense de la Vie, il flanque un coup de crosse sur les catholiques attachés à la liturgie dans sa forme extraordinaire. Cela ne mange pas de pain (béni)… et lui attire les bonnes grâces des journalistes de La Croix et de La Vie. Prions pour lui.

  4. Christian Loddé dit :

    Journalistes de la Croix et de la Vie (ex-catholique) qui sont favorables à l’avortement (Mad. de Gaulmyn et l’Irlande ) !
    Curieuse conception (si j’ose dire ….) de la doctrine catholique ..
    Mgr Aupetit a-t-il assisté récemment à une Messe traditionnelle , auquel cas il aurait remarqué une quantité impressionnante de jeunes .

    Voir par ex. l’ Eglise ND de Recouvrance à Orléans .

  5. cassis dit :

    qu’attendre d’autre d’un évêque mondain ?

  6. De Cugnac dit :

    Encore une bonne raison de se tourner bel et bien, en toute liberté et confiance, vers la FSSPX encore épargnée, pour l’instant, par cette campagne d’éradication sans précédents et sans ménagements,sous couvert d’unité ….

  7. De Cugnac dit :

    S’ouvrir à ce que dit monseigneur Schneider lui ferait le plus grand bien .. à moins que son opinion soit faite, bouclée et définitive…ce que je crains..

  8. ROMANOS dit :

    《Je souhaite, pour favoriser davantage la communion, que les prêtres appelés soient ouverts aux deux missels》(Dixit Mgr. Aupetit).

    Est-ce à dire, par mesure d’équité, que les prêtres de Paris et au premier rang desquels Mgr. l’archevêque, seraient tous appelés à célébrer selon les deux missels : “vetus ordo” et “novus ordo” ?
    Alors, quel beau témoignage donné d’unité enfin retrouvée dans la “Paix liturgique” serait-ce là, avec en prime une mise en oeuvre complète de l’esprit du généreux et sage motu proprio offert à l’Eglise par S.S. Benoît XVI !

    Mais je m’égare : Mgr l’archevêque de Paris attend à l’évidence un chapeau (de couleur écarlate) ; aussi, pour complaire, croit-il devoir se garder qu’on puisse lui faire porter un “chapeau” susceptible de contrarier la course aux honneurs de son plan de carrière ecclésiastique.
    Quelle tristesse.

  9. HENRY dit :

    Pitoyable, comme pour la fermeture des églises pour le confinement. Les mondains n’ont qu’une peur, celle du regard du monde. Pour les faire plier il faut une résistance visible dans la rue devant les églises “interdites”, devant l’évêché, il pliera, non par peur des “tradi” mais par peur du regard du monde!

  10. Patricia dit :

    Lectures faites en français… oui, en traduction, après leur proclamation liturgique en latin. Les lectures font partie de la célébration liturgique, laquelle se fait en latin. Ensuite, l’évêque peut imposer la lecture d’une traduction en vernaculaire s’il veut. Ca peut être utile.

Traduire le site »