En Une

Pontigny : la fondation Schneider pose ses conditions à la mairie, les laicards se taisent

Commentaire (1)
  1. gaudete dit :

    C’est une honte de voir ce patrimoine qui quoiqu’en disent les laïcards de tout poil appartient aux premiers propriétaires puisque ce bien a été volé par l’état et donc il devrait être remis au minimum à une communauté religieuse

Traduire le site »