En Une

CIASE : la vente du logement de fonction de l’évêque de Créteil illégale ?

Article suivant
Les trois messes de Noël
Commentaires (6)
  1. JPJL dit :

    Quand les évêques ont sollicité les dons des fidèles ils ont omis de préciser qu’une partie pourrait être utilisée pour financer des compensations aux turpitudes de certains membres du clergé qui pourraient ainsi prendre une retraite paisible sans répondre matériellement desdites turpitudes : ce SELAM est ni plus ni moins qu’un sordide détournement de fonds : les prêtres et évêques ne font pas voeu de pauvreté et possèdent des biens personnels ; les coupables doivent payer sur leurs biens et s’ils n’en ont pas gagner de l’argent en travaillant de leurs mains car leur charge “d’église” devraient devrait être supprimée !!

  2. gaudete dit :

    Ben oui, avant de décider de n’importe quoi, ils auraient dû réfléchir ces pauvres épiscopes qui se sont fourrés dans un sale pétrain, ils n’ont pas compris que ce sont les bourreaux qui doivent payer et non pas les innocents. Mais faire comprendre ça à un évêque idéologue il faut se lever de bonne heure

  3. Point de vue qui me paraît très méchant : pourquoi ne pas présumer de la pureté d’intention de l’évêque ?

  4. Goupillle dit :

    Quelle triste pantalonnade… Cette épidémie de prétendues atteintes de certains membres du clergé à des victimes supposées pléthoriques…
    Cela rappelle tellement l’épidémie d’accusation d’inceste dans les années 90/2000, en ces temps où “les enfants ne peuvent pas mentir”…. In memoriam, Outreau…. Et la découverte qu’il s’agissait d’une arme massive de garde exclusive des enfants par les mères en instance de divorce…

    Jusqu’où iront les instances de l’Eglise pour détruire le Christianisme résiduel en France et en Europe ?
    Jusqu’où ce masochisme selon lequel nous devons nous réjouir d’être revenus au temps des Catacombes et de l’Eglise invisible, “levain dans la pâte ” ?
    En attendant, il serait bon de surveiller le patrimoine de l’Eglise, y compris au Vatican, dont les richesses risquent fort de disparaître au profit, pourquoi pas, des passeurs de nos “amis musulmans” du monde entier…

    Heureusement qu’ils ne croient plus en Dieu, au Christ, au Jugement dernier, aux Anges, aux Commandements, parce que leur “post mortem” risque d’être assez tumultueux.

  5. La légalité dans l’Eglise est plus que douteuse ! Ma congrégation , ayant reçu de gros héritages , n’a pas hésiter à m’imposer des affectations dont une grosse partie pour des gens n’ayant rien à voir avec les religieux !

  6. Jack dit :

    Dans un mouvement d’une désinvolture scandaleuse, la Conférence des évêques de France a purement et simplement décidé de transférer la culpabilité des turpitudes de quelques membres du clergé et de certains évêques qui les ont couvert, à l’ensemble de l’Eglise de France, clergé et fidèles pour la plupart innocents de ces crimes ignobles, voire même leurs victimes si l’on inclut les enfants abusés et leurs parents.
    Le biens de l’Eglise n’appartiennent PAS aux évêques mais à l’ensemble des fidèles qui ont contribué depuis des sièclesà leur acquisition et à leur entretien par leurs dons. Ce sont eux et eux seuls qui sont en droit de décider de leur devenir.
    Les seuls qui doivent offrir une compensation financière aux victimes de la pédophilie ce sont les sordides auteurs de ces méfaits, sur leurs biens propres s’ils en ont.
    Point final .

Traduire le site »