Persécution des Petites Sœurs de Marie, Mère du Rédempteur

Download PDF

Comme les Franciscaines de l’Immaculée

Leur maison mère est à Saint-Aignan-sur-Roe, diocèse de Laval. Après avoir lancé le démantèlement de la Congrégation des Franciscaines de l’Immaculée Conception, voici que les autorités ecclésiastiques romaines s’en prennent à cette toute petite Congrégation française d’une quarantaine de religieuses, mais très vivante, les Petites Sœurs de Marie, Mère du Rédempteur. Jugées « trop classiques », pas assez dans le vent réformateur bergoglien, en un mot « rétrogrades » et ceci, grâce à l’initiative très paternelle de Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval.

Fondée dans le diocèse de Toulouse en 1949 par Mère Marie de la Croix (Maria Nault), l’Institut des Petites Sœurs de Marie Mère du Rédempteur a pour vocation de soutenir les prêtres, les paroisses mais aussi les familles. Ses couvents sont des lieux d’accueil spirituel pour de nombreux groupes paroissiaux ou retraitants. Insérées dans la vie des diocèses de Laval et de Toulouse où quatre Communautés sont implantées, cette quarantaine de religieuses contemplatives assurent notamment la vie de quatre Maisons de Retraite en Haute-Garonne et en Mayenne (Saint-Aignan-sur-Roe, Laval, Castelnau-d’Estretefonds, Largardelle-sur-Lèze). Par cet apostolat, l’Institut assure la protection et le respect de la fin de vie, en accompagnant chrétiennement les personnes âgées jusqu’à leur mort naturelle. Elles ont aussi le souci de soutenir et de former les familles à la doctrine catholique et à la vie spirituelle, grâce à une École de Prière regroupant une trentaine de familles avec de jeunes enfants, tout cela pour répondre aux menaces graves qui pèsent sur la famille et la personne en fin de vie.

A Laval, cette petite Congrégation a été érigée en 1989 en Institut de vie consacrée de droit diocésain par Mgr Billé. Elle est particulièrement appréciée, tant par les fidèles laïcs que par le clergé local, pour sa spiritualité traditionnelle, pour le rayonnement de ses œuvres apostoliques comme pour la qualité humaine et spirituelle de son accueil (trois religieuses ont servi à l’évêché durant 15 ans).

Mgr Thierry Scherrer, évêque de Laval depuis 2008, pourtant réputé être un “classique”, semble s’être bergoglianisé. Il supporte mal la présence du séminaire de la Communauté Saint-Martin, sur son diocèse, à Évron, et n’apprécie pas la manière trop traditionnelle des Petites Sœurs de vivre en esprit de réparation et de contemplation et s’est senti appelé à devenir leur “Refondateur”.

Le déclencheur ? L’habit religieux : au cours de son dernier chapitre général en 2012, la Congrégation quoique, ou parce que très insérée, comme on dit, a décidé de reprendre l’intégralité de l’habit avec le port de la guimpe, une pièce de toile amidonnée qui couvre la tête et encadre le visage des religieuses sans laisser voir aucun cheveu, élément très discret mais qui appuie le caractère religieux. Mgr Scherrer doit souffrir les soutanes de la communauté Saint-Martin, l’habit des religieux de Chémeré-le-Roi, et maintenant la guimpe des petite sœurs ! Et tous ces gens-là ont des donateurs, des vocations ! Il est parti en guerre contre elles, afin de les amener à la « raison » et à une « ouverture au monde », considérant leur vie religieuse était par trop sclérosée et éloignée de « l’esprit du Concile ». Il faut dire aussi que Mgr Scherrer est au bord de la banqueroute, comme bien des évêques. Il n’est pas impossible que, s’il met toute son énergie, jusqu’à épuisement, dans cette « crucifiante » cause, le patrimoine immobilier comme financier très consistant de cette Congrégation n’y soit pour quelque chose.

Suite à une fusion de leurs Maisons de Retraite avec un autre établissement congréganiste de Mayenne, Mgr Scherrer s’est retrouvé membre de droit du conseil d’administration de l’association civile de gestion de ces EHPAD réunies. Peu connu, c’est le moins, pour ses compétences en la matière, il s’est tout de même imposé dans les décisions de gestion, sans écouter aucun conseil d’experts. Et mécontent qu’on lui résiste, il a diligenté une visite canonique, avec deux émissaire qui lui ont rendu – c’était le mandat – un rapport à charge pour le moins délirant. Bref, on les accuse de la rage, et pour les noyer, Mgr Scherrer a demandé le soutien de la Congrégation romaine pour les Instituts de Vie Consacrée du cardinal Joao Braz de Aviz, pendant que la Congrégation pour le Clergé du cardinal Stella s’occupe de la Communauté Saint-Martin. Ne s’agit-il pas de les sauver tous de dangereuses « dérives sectaires » ?

Aux grands maux, les grands remèdes de la Rome bergoglienne. La Congrégation a suspendu Conseil de la Congrégation et expédié la Supérieure Générale et la Maîtresse des Novices en exil dans de lointains monastères, pour une durée indéterminée, laissant le champ libre à trois commissaires apostoliques (des religieuses d’autres congrégations d’un esprit tout opposé), chargées d’exercer sur l’Institut décapité, « la bienveillance maternelle du dicastère romain », le tout en rappelant constamment les Petites Sœurs à « l’obéissance au Saint Père ».

En outre, la Commissaire principale a su conquérir l’appui de l’archevêque de Toulouse, le distingué Mgr Robert Le Gall, qui semblait jusque-là ignorer qu’il avait une communauté des petites sœurs dans son diocèse (fort apprécié d’un de ses prédécesseurs, Mgr André Collini, qui s’était retiré chez elles jusqu’à sa mort en 2003).

Voilà donc que les griefs des trois commissaires et des deux évêques s’accumulent : les religieuses veulent, coûte que coûte, rester fidèles au charisme de leur fondatrice ; elles mettent en avant une esprit de réparation pour servir l’Église et du sacerdoce ; elles ont gardé les traditions du coutumier légué par Mère Marie de la Croix, s’opposant à l’intrusion massive de la télévision et des moyens de communication dans leur clôture ; elles sont unies entre elles « de manière sectaire » ; elles veulent poursuivre librement la gestion financière de leur Institut et de leurs EHPAD. Et elles ont repris la guimpe ! « Vous rendez-vous compte, Éminence, elles portent la guimpe ! ».

Nul doute que la Congrégation du cardinal Braz de Aviz saura remettre au pas ces petites bonnes femmes. Sauf que ces religieuses ne l’entendent pas de cette oreille. Avec un courage peu commun, elles ont unanimement décidé de ne pas accueillir les commissaires apostoliques dans leurs murs, ont refusé de les laisser entrer, et ont saisi le Tribunal de la Signature Apostolique contre les mesures prises à leur encontre. Lutte du pot de terre contre le pot de fer ? À suivre…

56 comments

  1. Agate

    Pourtant, des tas de communautés (Bethléem, ND de la Consolation, soeurs contemplatives et soeurs apostoliques de Saint-Jean, soeurs de Stella Matutina, Carmels, Dominicaines, Bénédictines, etc,) portent la guimpe, et ils les laissent en paix, non ?

    • karr

      A l’annonce de cette nouvelle j’ai contacté la supérieure actuelle des petites soeurs en l’invitant ,ainsi que les autres religieuses,à prendre leur indépendance vis à vis de l’évêque du lieu,et en faisant appel à la Fraternité Saint Pie X ou tout simplement à des prêtres issus de cette Fraternité.
      La réponse de cette religieuse fut :”Nous ne pouvons pas en arriver là!”
      Dans ces conditions il est bien évident qu’elles seront tout simplement spoliées et contraintes de porter un petit foulard très discret,et pourquoi pas supprimer tout simplement l’habit religieux avant de disparaitre
      totalement à l’exemple de tant d’instituts religieux.
      Combien Monseigneur Marcel Lefebvre était clairvoyant à l’exemple de l’ensemble des papes du XIX° et de la première partie du XX°siècle!
      Au lieu d’endiguer la crise qui continuait à se manifester au sein de l’Eglise,le dernier concile a ouvert les vannes,nous avons pu espérer un renouveau avec SS le Pape Benoît XVI,mais nous avons hérité de Bergoglio, et de ses sbires franc-maçons,auquel nous ne sommes pas objectivement tenus d’obéir puisque SS Benoît XVI est toujours de ce monde.
      Sans tomber dans le sédévacantisme que dénonçait Monseigneur Lefebvre,il nous est possible de faire : “une grève papale”!

  2. Juliette

    Courage chères Soeurs continuez à servir le Christ et à rester catholique, ne vous laissez pas impressionner par les valets des fumées de satan conciliaires.
    D’autre part, comme personne n’empêche les gens de ne rien laisser ignorer de leur anatomie en adoptant l’uniforme des djeens, des collants et des strings, de se coiffer en punk, et les hommes avec boucles d’oreilles et chignons, …il n’y a aucune raison pour qu’ils se mêlent ainsi que les conciliaires de vous reprocher ou vous interdire de mettre une guimpe avec l’habit si cela vous fait plaisir !

    • Tout cela c’est de la calomnie ! L’énoncé des faits est une monstruosité qui cache la vérité !
      Le Pognon et la radicalité d’une SECTE !!
      Plainte est en cours pour faire Tomber les Masques !!
      Ne vous trompez pas : derrière le tout blanc il y a le TOUT NOIR

  3. Joel

    Article à charge contre l’évêque de Laval, aucune source …. Riposte Catholique nous a a habitué à mieux!
    En cela, Golias n’a rien à vous énvier, pour une fois!

    • Joma

      Réponse à Joel
      Non ce n’est pas un article à charge contre l’évêque de Laval sans source…
      Je connais tout l’historique de cette histoire et malheureusement, c’est réel et même minoré par rapport à la réalité.
      Cela vous parait absurde et aberrant, mais c’est la vérité.

  4. charles

    je n’imagine pas le courage que les commissaires apostoliques doivent déployer pour persuader les femmes musulmanes d’abandonner le voile surtout quand il leur est imposé. Ou alors , feraient elles preuve de plus de largesse d’esprit dans ce cas pour respecter les termes de Vatican II sur l’expression et la liberté religieuse??? Se peut il que l’Eglise dispose d’une garde avancée moins tolérante et charitable qu’elle ne veut l’avouer…..
    Comment les commissaires peuvent elles porter le titre de sœur, lorsqu’elles dénient le caractère et le lien filial aux petites sœurs de Marie.
    Il faut croire que l’inquisition a changé de visage, mais que les méthodes restent aussi sournoises pour atteindre leurs buts….
    Mes sœurs portez haut et fièrement vos guimpes et vos voiles en toute liberté… Le Seigneur est certainement fier de vous….. je vous soutiens

  5. Charles

    Et évidemment, qui plus est et comme par hasard, il y a derrière des préoccupations de fric.

    C’est insupportable, à la fin. Y-en a marre, marre, marre de ces évêques et autres gradés du Vatican. Quand en aura-t-on fini avec tous ceux-là?.

  6. Jeanne

    Il faudrait que le maximum de fidèles du diocèse de Laval cessent leur denier du culte en indiquant qu’ils n’en redonneraient que quand ce martyr s’arrêtera.

  7. Je connais bien la communauté de Lagardelle. Les sœurs n’ont rien que de trés classique et je doute fort que l’archevêque de Toulouse “ignore” leur existence, d’autant plus que des prêtres âgés sont à l’Ephad Notre-Dame de la Paix qui est sur leur domaine. Mgr Perrier, évêque émérite de Pamiers, y a prêche une retraite peu avant sa mort. Je ne vois pas ce qu’un soi-disant “bergolisme” vient faire la dedans.

  8. Etienne

    Enseigner, gouverner et sanctifier, ce sont en résumé les trois missions de l’autorité dans l’Eglise.

    Souvenons-nous du procès intenté contre les Franciscains de l’Immaculée pour qu’ils cèdent des biens qui avaient été confiés à la propriété et à la gestion d’un comité extérieur.
    Le “renard” qui a intenté ce procès, il l’a perdu devant la justice italienne : il en a été pour ses frais.

    Faute de documentation, ne précisons rien sur l’ordre de Malte. Mais si on pense…

    Ici, on pourrait se trouver, une fois de plus, devant une manoeuvre de bas étage.

    Franchement, la manière de faire face aux trois missions de départ, elle semble donner raison à la Fraternité St Pie X.

  9. Kirfélix

    Vous dites n’importe quoi.
    Vous prétendez que la présence de la cté St-Martin défrise l’évêque, alors que c’est lui qui lui a confié, successivement, 3 paroisses en son diocèse.
    Vous lui attribuez, en pur procès d’intention, un dégout de leur soutanes et des habits religieux, qui ne repose sur rien d’autre que votre prisme de lecture.
    Sans doute le conflit qui l’oppose aux soeurs est-il regrettable et chacun souhaite un dénouement heureux, mais spéculer comme vous le faites sur son origine et son aggravation sans rien étayer de vos fantasmes n’est certainement pas ce qui va aider.
    Honnêtement, vous pensez réellement que Rome (ou même cet évêque) en a quelque chose à (faire) des guimpes de ces soeurs ?
    Vous raisonnez et rédigez comme du Golias.

  10. hermeneias

    @Agate
    Non , à ma connaissance ILS ne les laissent pas en paix !
    Cela ne concerne d’ailleurs pas que les religieuses mais aussi les religieux ( franciscains de l’Immaculée ) et des fraternités sacerdotales ( St Martin donc et la Fraternité des Saints Apotres carrément supprimée par le nouvel évêque de Bruxelles proche du très mondain et bergoglien Daneels ) .
    Quant à Stella Matutina elles ont beaucoup souffert et ont du s’exiler pour pouvoir exister en dépit des pressions bafouant le droit élémentaire de la vie religieuse et plus encore des “droits de l’homme” dont on a plein la bouche

    • berjan

      laissons nos monastères comme ils sont;;;;;c’est pour prier , méditer et nous montrer la voie du Ciel, nous avons besoin de ces religieuses de devoir et de Foi qui respectent les personnes dans tous les états de la vie.
      Seigneur vient éclairer les Esprits de ceux qui veulent changer ce qui est bien . Bravo les soutanes que nous revoyons et les religieuses en habit.

  11. Louise

    Tempete dans un vetre d’eau!
    Ces petites soeurs sont remarquables par leur charisme leur bon sens et surtout leur foi qui les fait se maintenir contre vents et marées!
    Les soeurs sont extraordinaires dans la manière d’administrer les maisons de retraites et leur gestion très précises ainsi que leur bonté et leur charité !
    Les hommes veulent le pouvoir et bien elles ont raison de tenir bon contre l’orgueil masculin!
    Que Dieu les aide dans leur combat et je prie pour elles, courage!

  12. Xavier S.

    Que cette nouvelle affaire serve d’avertissement supplémentaire à Mgr Fellay et à ses lieutenants qui rêvent d’une prélature pontificale pour la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X. Prions la très sainte Vierge Marie pour que le Saint Esprit ouvre les yeux du prochain Chapitre de la FSSPX et empêche celle-ci de tomber dans le piège de la Rome moderniste et néo-protestante.

  13. Larrouy

    Je suis si scandalisée par ce que j’apprends dans cet article! Nous en avons assez de ces évêques corrompus !!! Moi qui habite dans l’Est de la France, je connais pourtant bien cette congrégation pour avoir fait trois retraites au Couvent de Castelnau, dans le Midi. Elles sont vraiment EXTRAORDINAIRES et très attachantes! Si rayonnantes, priantes , ouvertes et si accueillantes, même aux périphéries de la vie. Elles font un travail d’évangélisation efficace et pourtant si humblement caché! Oui, comme laïque je suis effarée et terriblement blessée par les attitudes irresponsables de nos évêques: ils couvrent les prêtres pédophiles en leur donnant de hautes fonctions et s’attaquent à des religieuses dans le seul espoir de les faire tomber pour récupérer leur patrimoine et éponger ainsi les dettes de leurs diocèses en faillite! L’évêque de Laval est bien connu pour ses incompétences, que ce soit en matière de gestion humaine et pastorale comme pour sa gestion financière. Il n’est pas fait pour être évêque et les catholiques de Mayenne en ont RAS LE BOL de lui! Ils n’ attendent qu’une seule chose: qu’il parte loin de chez eux! Quant à l’évêque de Toulouse, il est de notoriété publique, et cela jusqu’à Rome, qu’il est passé maître dans l’art du mensonge! Ces derniers mois, les journaux de sa région n’ont cessé de relater ses scandales dans la gestion de l’Institut Catholique, en connivence avec la franc-maçonnerie locale! Il y a eu également la vente secrète d’une cour d’école privée pour la construction d’un hôtel de luxe, la réaction des parents indignés ne s’est pas fait attendre et le projet à pu enfin être stoppé! Tous ces évêques sont irresponsables et nous ne pouvons plus leur faire confiance ni les écouter! Il ont perdu toute crédibilité, même aux yeux des plus pratiquants! Ils sont devenus de pauvres marionnettes et font vraiment pitié! Pauvre Eglise… Jésus, reviens vite nous sauver des évêques!

  14. balaninu20

    Décidément, dès qu’un groupe de religieux ou religieuses, veut rester dans un chemin digne de Jésus, que ce soit les vêtements ou la Sainte Messe, le malin mâtin se fait un plaisir de pointer le bout de son nez ! Prières, Rosaires en ce Carême et jeûne, pour que les Saints Apôtres intercèdent auprès de Jésus, avec Notre Sainte Mère, pour leur apporter la PAIX.

  15. MANU

    De grâce,arrêtez le massacre!!!non pas des sœurs mais de l’Évêque de laval.
    Vous croyez vraiment que monseigneur SCHERRER s’occuperait d’histoires de chiffons ! il a autre chose à faire.
    Les problèmes de ses braves sœurs doivent se situer ailleurs ! dans des domaines plus sérieux dont bien sur on ne parle pas !!!
    Cet article manque un peu de hauteur

  16. hermeneias

    C’est ça Kirfélix , vous avez raison ….si ça vous fait plaisir .
    Mais votre “prisme” et vos “fantasmes” apparaissent bien au travers de votre réaction qui ne semblent ne pas voir ni comprendre tout en prenant , en même temps , ceux qui ne pensent pas comme vous pour des demeurés ou des activistes fanatiques .
    Il ne s’agit évidemment pas surtout et seulement d’une question d’habit !

    Mais la répétition , la BRUTALITé et l’iniquité de certaines mesures radicales visant CERTAINES congrégations plus ou moins récentes laissent songeur surtout de la part de “gens” , des hiérarques , qui n’ont officiellement que “tendresse” “miséricorde” et suavité à la bouche

    • Kirfélix

      @hermeneias : Sans doute le ton de mon message laissait-il paraitre quelque agacement. J’ignore quels “prismes” et “fantasmes” vous y avez lu, alors je viens les expliciter. Il y a simplement dans cet article des assertions que je sais fausses, et qui sont assenées avec une certitude confondante, et beaucoup d’insinuations. J’attends de ce média une information sûre. Quand je constate, sur des sujets que je connais, qu’elle ne l’est pas, je suis frustré que cela me prive de la confiance que je voudrais pouvoir mettre sur les sujets que je ne connais pas.
      Je ne connais pas, par exemple, le dossier des Franciscains de l’Immaculée, que cet article cite. Je souhaiterais pouvoir me forger une opinion à partir de ce qui m’est livré ici. Mais constatant le traitement des informations sur des sujets que je connais ( les soeurs sur le diocèse de Toulouse, la Communauté Saint-Martin, le diocèse de Laval ), je ne peux que relativiser le reste, et cela me désole.

      Oui, j’affirme que sont des contre-vérités les assertions suivantes que l’on trouve dans l’article:

      – que Mgr Scherrer soit en guerre contre la Cté St-Martin (ne supportant pas leurs soutane?), alors que c’est lui qui a non seulement accueilli leur nouveau séminaire à Evron, mais a encore confié trois paroisses (dont la plus florissante de Laval) à ces prêtres, sans compter l’aumônerie de nombre d’établissements.

      – que Mgr Le Gall ignorait qu’il avait une communauté des petites sœurs dans son diocèse, alors qu’il était lui-même présent à la retraite sacerdotale des prêtres de son diocèse organisée à la Communauté N.-D. du Bon Accueil à Castelnau d’Estretefonds.

      Oui, je déplore que le ton de ce texte, tout en insinuations et procès d’intention, ne permette pas d’y lire autre chose que du Golias inversé :

      – Laisser entendre que la Congrégation pour le Clergé du cardinal Stella “s’occupe” de la Communauté Saint-Martin, comme si c’était une mesure de persécution est stupide : c’est le statut propre d’une communauté cléricale de droit pontifical. Et elle ne semble pas s’en porter mal.

      -Affirmer que le “mandat” des visiteurs canoniques serait de rendre un rapport accablant, c’est une diffamation gratuite en même temps qu’une méconnaissance du fonctionnement du droit canon.

      Bref, je ne ferai pas l’inventaire exhaustif des éléments qui m’empêchent de porter ma confiance à cet article, je dis juste qu’ils m’ont suffit à rendre impossible d’y distinguer les vérités qu’il comporte certainement par ailleurs.
      Je ne prends certes pas “ceux qui ne pensent pas comme (moi) pour des demeurés ou des activistes fanatiques”, je dis juste que cet article, ce n’est pas du boulot, c’est un brûlot.

      [Vous êtes surtout mal informé : savez-vous par exemple que la Congrégation pour la Clergé a interdit à la Cté St Martin, sur demande épiscopale française, de faire intervenir le père de Blignières, de la Fraternité St Vincent Ferrier, à qui la Cté avait demandé de dispenser un cours aux séminaristes tout au long de l’année ?
      Max BERNARD]

      • hermeneias

        Sur la communauté St Martin dans le diocèse en question je ne sais pas précisément mais cela parait en tout cas tout à fait COHERENT avec ce qui s’est passé et se passe avec les Franciscain(e)s de l’Immaculée , la Fraternité des Saints Apotres ( carrément dissoute d’un revers de manche par le successeur de Mgr Léonard sans doute pas apprécié par la clique bergoglienne sous des motifs cyniques et fallacieux ) , la communauté des soeurs contemplatives de St Jean …..

        A chaque fois on remarque les mêmes méthodes “dictatoriales” , brutales et cyniques qui font peu de cas des personnes ….renvoyées parfois sans filets dans la nature , et encore moins de cas des VOCATIONS ;

        Vous n’êtes pas renseignées ? Alors ne parlez pas ! Peut être des oeillères ou vos “prismes” vous empêchent ils de voir et alors là c’est fautif et étonnant

        Cette volonté uniformisatrice , quasi dictatoriale , est similaire à ce qui se passe dans la société civile où la volonté de controle et de puissance n’a plus de borne . La vie religieuse a toujours eu un statu à part , protégé , dans l’Eglise , manifestant l’appel universel à la sainteté et dans la règle dominicaine la 1ère c’est l’exception …..
        Il y aurait beaucoup à dire mais celà entrainerait trop loin

        • Kirfélix

          @hermeneias
          Vous dites “Sur la communauté St Martin dans le diocèse en question je ne sais pas précisément mais cela parait…”
          et plus loin : “Vous n’êtes pas renseignées ? Alors ne parlez pas !”
          Cela ne concerne que moi, ou vous vous appliquez cette cohérence ?

          Toutes mes objections sont sur des faits que je connais, comme sur la “communauté St Martin dans le diocèse en question”, justement.

          Là où je ne suis pas assez renseigné ( L’affaire des Franciscains de l’Immaculée, certains aspects du conflit avec les Petites Soeurs de Marie…) je me suis justement abstenu de me prononcer : relisez mes propos. Je me contente de relever que ce n’est pas le cas de ceux qui affirment péremptoirement des choses sur ces affaires délicates et qui, ce faisant, déservent les causes qu’ils ambitionnent de défendre.

      • SIDONIE

        Cher monsieur l’abbé Kirfélix (je suppose),
        Pour ce qui est de la communauté saint Martin, je vous invite simplement à vérifier et peut être allez-vous tomber de haut…
        Pour ce qui est des visiteurs canoniques, laissons leurs intentions, mais il est un droit fondamental que l’on applique à peu près dans tous les domaines: celui d’une contre expertise! Je ne sais si cela fait partie du droit de l’Eglise, mais cela a été refusé aux sœurs!!!
        Par ailleurs il est quand même difficile d’être juge et partie et je me suis laissé dire que l’évêque de Laval avait perdu un procès civil contre les sœurs que lui même avait intenté.
        Enfin, puisque vous semblez être si au courant de la situation, dites-nous ce qui ne va pas dans cette communauté religieuse!
        Il serait temps que les autorités ecclésiastiques prennent conscience que les laïcs ne sont pas là que pour donner de l’argent et que tout le reste doit se régler dans des officines obscures…
        Sachez cependant que les sœurs que l’on persécute sont très populaires et qu’elles font l’unanimité pour elles aussi bien chez les catholiques, que l’on qualifie de progressistes, que chez les autres.
        N’allez surtout imaginer, monsieur l’abbé, que nous pourrions les abandonner!

        • Kirfélix

          @Sidonie

          Vous avez reconnu en mon pseudonyme le fameux chanoine dijonnais, cela ne suffirait pas à faire de moi son pair…

          – Pour ce qui est de la Communauté Saint-Martin, je la connais de suffisamment près et suffisamment longtemps pour affirmer ce que j’affirme.
          – Pour ce qui est des visites canoniques, le principe est justement que l’évêque s’en réfère à Rome, afin d’éviter d’être juge et partie.
          – Pour ce qui est des Petites Soeurs de Marie, que je connais depuis moins longtemps il est vrai, je ne demande à personne de les abandonner, et leur souhaite grande fécondité dans le sillage de ce qu’elles ont déjà apporté à l’Église, contrairement aux intentions que vous semblez me prêter.
          Je crains que les prises de positions intempestives ne les aident pas.

          Je ne suis pas “si au courant de la situation” que je puisse en faire un récit exact, je regrette juste que d’aucun le font sans précaution. Et soulignant les graves inexactitudes, je déplore qu’on n’y puisse voir clair de ce fait.

      • Mohammed Mamadou

        Participez au grand tirage au sort du carême 2018!

        Question: Qui est Kirfélix?

        Réponse A: Thierry Scherrer: Tapez 1.
        Réponse B: Hervé Gaignard: Tapez 2.
        Réponse C: Geneviève Médevièle: Tapez 3.
        Réponse D: Coluche: Tapez 4.
        Réponse E: Loana: Tapez 5.

        L’heureux gagnant sera tiré au sort parmi les nombreuses bonnes réponses!
        A gagner: un magnifique séjour à Rome pour deux personnes au cœur de “la Cité Interdite”, vous serez logés dans la prestigieuse Villa sainte Marthe! Un voyage de rêve, si vous n’avez rien d’autre à faire, pour vos vacances de Pâques!

        • Kirfélix

          @Mohammed Mamadou

          J’ai hésité à vous répondre. Les modérateurs jugeront de l’utilité de cette réponse. De fait, qu’ajoute votre intervention à la question, à part le sarcasme pour disqualifier et la très voltairienne volonté de discrédit par dérision ?

          • Mohammed Mamadou

            Fin de notre grand tirage au sort du Carême 2018!!

            Merci aux très nombreux participants et félicitations au 87.928 personnes qui ont trouvé la bonne réponse à la question: “Qui est Kirfélix”?
            La bonne réponse était facile à trouver, il fallait taper 1: Réponse A: THIERRY SCHERRER.
            Parmi vous, nous félicitons tout particulièrement Pierre-Henri BARBOUZE qui a été tiré au sort pour remporter ce magnifique séjour à Rome pour deux personnes, logement prestigieux au cœur de “La Cité Interdite” à la Maison d’Hôtes Sainte-Marthe!
            Joint par téléphone, Pierre-Henri a spontanément et généreusement offert son cadeau comme Effort de Carême au profit d’un migrant sans papier et de préférence de confession musulmane. Nul doute que ce dernier chanceux sera chaleureusement accueilli par son hôte d’honneur de la maison sainte Marthe!
            Par ailleurs, Pierre-Henri nous a dit que ce sacrifice n’était si coûteux pour lui puisqu’il préfère passer ses vacances de Pâques chez sa belle-mère dans le Larzac!
            A la prochaine Cagnotte à l’occasion des prochains articles sur votre sujet préféré!

            CIAO !!!

      • Kirfélix

        @MaxBERNARD :
        Vous dites : “la Congrégation pour la Clergé a interdit à la Cté St Martin, sur demande épiscopale française, de faire intervenir le père de Blignières, de la Fraternité St Vincent Ferrier, à qui la Cté avait demandé de dispenser un cours aux séminaristes tout au long de l’année”
        Ma question est double :
        – De qui tenez vous cette info ? De la Congrégation pour le Clergé, de la Cté St Martin, de l’évêque, de la Fraternité St Vincent Ferrier ?
        – Savez-vous ce qui a justifié l’arrêt des cours par le père de Blignières, ou interprétez-vous le motif ?

        Bien à vous.

        [Je tiens cette information de première main et j’en connais la justification. Max B.]

  17. Emilie

    Vraiment , il faut que nous, les simples fidèles, nous réagissions. C’est notre devoir. Je trouve que les fidèles du diocèse de Laval ont en particulier un devoir: celui de stopper leur denier du culte en expliquant à l’évêque qu’ils ne le reprendront que quand il retrouvera lui-même un comportement convenable.

    Vous verrez que ça, ce sera efficace, car en plus de tout, ils n’ont le plus souvent, ces évêques, que le fric en tête.

  18. Coralie

    Les Soeurs “résistent contre vents et marées”, Elles sont “remarquables, pleine de foi, de bon sens, extraordinaires, bonnes et pleines de charité” donc CATHOLIQUES comme toujours … c’est justement ce que ne supportent pas les conciliaires, ils enragent, car ils sont tout l’inverse et s’acharnent à anéantir l’Eglise et tout ce qui est bien. Le Vatican est pourri à cause de ces gens depuis vatican2.

    • Juliette

      Continuons de prier et plus particulièrement pour que le Seigneur Tout Puissant nous donne de Saints Papes et Evêques catholiques dont nous avons tant besoin pour l’avenir de nos enfants victimes du funeste concile vat2, que le Seigneur Tout Puissant nous en débarrasse ainsi que des conciliaires responsables du “grand effondrement” et que ces fumées de satan s’obstinent a aggraver par tous les moyens … en attendant que l’Esprit Saint fasse son travail dans le temps …

  19. Kikou53

    Je confirme, je suis mayennais et j’ai pu constater ce que subissent les sœurs. C’est tout simplement une honte. Cet évêque a ruiné le diocèse, s’est débarrassé de gens compétents, a brisé tout élan pastoral dans un diocèse qui avait auparavant un certain dynamisme. Et il joue les victimes ….C’est juste lamentable !

  20. MANU

    J’ose espéré que cette congrégation a pris conscience que d’étaler ses soucis sur la place publique
    à engendre de nombreuses calomnies,et à fait tord à l’église de laval et à son pasteur.Dieu merci Monseigneur
    Scherrer est très aimé et estimé dans son diocése

    • Joma

      Les sœurs n’ont strictement rien étalé sur la place publique, bien au contraire, elle sont très discrètes sur toutes les attaques qu’elles subissent de plein fouet. Comme dans tous dossiers grotesques, ce sont ceux qui attaquent qui diffusent l’information pour se justifier. Dans leurs rangs, il y a aussi toujours quelques personnes qui diffusent des infos de contre vérités pour brouiller le sujet. C’est bien connu, la désinformation est utilisée facilement pour arriver à ses fins.
      La situation est qu’aujourd’hui, les sœurs sont vraiment persécutés par les attaques de l’évêque qui bien sûr se protège derrière sa fonction et ses amis épiscopaux.
      Toute personne a droit au respect et à se défendre et dans cette affaire, j’espère que les belligérants qui veulent faire disparaître cette congrégation reviennent à la raison. Si l’église n’arrive pas à résoudre ses problèmes, il existe en France une justice civile. Et là devant cette justice, chaque personne évêque, prêtre ou religieux redevient un simple citoyen. La justice civile contrairement à la justice religieuse protège les personnes victimes, pas par des simples demi-reconnaissance de sermon, mais par des peines réelles envers ceux qui sévissent et persécutent.

  21. Louise

    Kikou 53

    Pourquoi pas lancer une petition pour la démission de l’évêque si comme vous le dites “il a ruiné le diocese”?

    Tout mon soutien et mes prieres allant à ces soeurs remarquables!

  22. Johndeuf

    Suite à votre information vous auriez du organiser une pétition. N’avons nous pas affaire à une cabale frisant l’hérésie. Je n’ai aucun respect pour le Bergoglio .

  23. Marc Padolan

    les choses ne sont pas aussi simples que votre article le laisse entendre et il ne s’agit pas d’une simple histoire de guimpe. Cette congrégation a déjà eu de grosses difficultés dans les années passées avec le départ de plusieurs religieuses. Les conclusions hâtives qui sont les votre ne servent en rien la vérité et en tout les cas l’unité de l’Eglise. Quand aux critiques et aux injures envers le Saint Père que l’on peut lire à travers les commentaires, elles ne peuvent en aucun cas être l’oeuvre de fidèles catholiques qui doivent obéissance au successeur de Pierre voulu et institué par le Christ

  24. P. Jacob

    Pour être proche de Mgr Scherrer et de la Communauté Saint-Martin (j’enseigne dans leur séminaire d’Evron), je peux au moins assurer que Mgr Scherrer s’entend très bien avec cette communauté qui est par ailleurs très bien accueillie dans le diocèse.

    µCeci suffit à jeter un doute sur cet article repris probablement de Golias.

  25. renaitre

    Merci Père Jacob de soutenir notre Évêque..
    En lisant ces lignes je suis atterrée triste que l’on puisse abîmer autant notre évêque oui c’est un évêque excessivement bon et aimé dans notre diocèse…
    qui est tourné vers les petits et les plus pauvres comment osez vous dire que c’est pour du fric…pas Lui vous ne le connaissez pas c’est seulement au travers les calomnies que vous le jugez …Il ne mérite pas ce lynchage..
    arrêtez de le salir comme vous faites c’est de la diffamation je suis complètement retournée… il peut y avoir des difficultés et son rôle n’est pas facile certes, mais de là à le condamner comme vous faites !!! comment peut-il tenir s’il n’avait pas Foi en Jésus avec tout ce que vous dites de méchant ce sont des horreurs Golias riposte catholique c’est une honte de laisser passer des écrits uniquement pour cracher sur l’église , notre Saint Père et nos Évêques.
    rvl

  26. Pingback: Persecution of nuns getting to be a new episcopal hobby? French Novus Ordo nuns get the FFI treatment. – What's Up With Francis-Church?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *