L’abbé Christian Delarbre, nouveau recteur de l’Institut catholique de Toulouse

Download PDF

Maître de Conférences à la Faculté de Théologie, vicaire général du diocèse d’Auch, l’abbé Christian Delarbre a été nommé le 12 juin à la direction de l’Institut catholique de Toulouse.

Originaire de Chalon, ingénieur formé à l’École centrale de Lyon après un service militaire en coopération au Burkina Fasso, il a été ordonné prêtre le 19 mai 1996. Professeur d’ecclésiologie à l’Institut catholique de Toulouse, il a soutenu avec succès une thèse en théologie à l’Institut catholique de Paris en 2007, « L’Église à taille urbaine ». Il est également membre de l’unité de recherche CERES « Éthique des Sciences et de la Santé » à l’ICT. Il est bien possible qu’il soit derrière la montée en puissance des EAP, comme l’indique cette réflexion sur les paroisses de 2014.

C’est fort dommage pour la Catho de Toulouse qui se recatholicisait. Mais c’est peut-être une voie de garage qui l’empêchera de devenir évêque.

Le recteur est élu par les évêques protecteurs. Pour Toulouse, il s’agit des évêques de : Rodez, Pamiers, Bordeaux, Agen, Auch, Mende qui vient de partir, Montauban, Bayonne, Dax. Il semble que la nomination ait était faite par Mgr Le Gall, chancelier, archevêque de Toulouse.

L’abbé Delarbre, âgé de 54 ans, succède au dominicain Luc Thomas-Somme. Il y a 5 ans, les évêques avaient choisi le père Somme, sans doute pour faire plaisir à Benoît XVI, mais qui s’est avéré incompétent pour gouverner, et ils ont donc choisi un progressiste pour faire plaisir à François. Qui s’en fiche. Les deux autres candidats, Ide et Hourcade, ont été écartés.

En 2015, l’abbé Delarbre indiquait que son diocèse versait 5000€ à une mosquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *