Mgr Vilnet est déjà oublié

Download PDF

vilnet 2Le 23 janvier dernier, Perepiscopus annonçait le décès de Mgr Vilnet, évêque émérite de Lille et ancien président de la Conférence épiscopale de France de 1981 à 1987. Qualifié de “sinistre parangon de la dérive post-conciliaire“, Yves Daoudal espérait sur son blogue que ce soit “une page qui se tourne“. Il semble que ce soit bien le cas.

La messe d’obsèques a été célébrée le samedi 26 janvier en la cathédrale de Saint-Dié, où il avait été évêque de 1964 à 1983, en présence notamment de Mgr Ulrich et Mgr Coliche.

C’est ensuite à Lille que Mgr Vilnet exerça sa charge. Il semble qu’il n’y a pas laissé de souvenir. Lors de la messe en sa mémoire à la cathédrale Notre Dame de la Treille à Lille, le mercredi 30 janvier 2013, en présence de Mgr Ulrich, Mgr Defois et Mgr Jaeger, un observateur attentif a compté le nombre de participants. Ils étaient 67 personnes, parmi lesquelles madame Martine Aubry, la fille de Jacques Delors (celui qui ‘incarne‘ Vatican II selon le noyau dirigeant des évêques de France), le préfet Dominique Bur et quelques autres officiels. Il y avait également 24 prêtres, soit plus d’un prêtre pour 3 fidèles. Voilà qui en dit long sur l’amour des Chti’s pour leur ancien évêque…

Dans le diocèse de Lille, Mgr Vilnet a expérimenté les regroupements de paroisses, que ses confrères pratiquent allègrement aujourd’hui, malgré l’échec de ce système. Restructuration des missions et des communautés, création de paroisses nouvelles et des fameuses Equipes d’Animation Paroissiale qui restent jalousement accrochées aujourd’hui à leurs prérogatives(et que Mgr Ulrich qualifie d’essentielles…), Mgr Vilnet lance la réforme des structures, réforme que Benoît a récemment critiqué en recevant les évêques de France en visite ad limina :

“Le risque existe de mettre l’accent sur la recherche de l’efficacité avec une sorte de « bureaucratisation de la pastorale », en se focalisant sur les structures, sur l’organisation et les programmes, qui peuvent devenir « autoréférentiels », à usage exclusif des membres de ces structures.”

Espérons qu’après avoir oublié Mgr Vilnet, les catholiques de France oublient ses réformes.

6 comments

  1. chouan 12

    Tiens comme c’est bizarre, autant d’évêque et de prêtres, mais pourquoi ne font-ils pas pour eux ce qu’ils imposent aux autres, à savoir: pas de messe de sépulture et un laïc qui officie. Comme quoi, faites ce que je dis et ne faites surtout pas ce que je fais, qu’ils sont beaux tous ces thuriféraires d’une certaine idée de Vatican II, comme dit Benoît XVI, le concile des merdias(ça c’est moi qui écris merdias)

  2. jacq44

    Bonjour ,
    je ne comprends pas votre expression car pour moi un parangon est une bonne chose hors dans votre article ce n’est manifestement pas le cas….

    un parangon : un modèle, un exemple, parfois aussi d’une autre qualité (ex : un parangon de vertu, parangon de l’artiste maudit) ; (wikipédia)
    Jacq44

  3. philippe 01

    Jje trouve que vous êtes bien sévère avec Mgr Vilnet: Il n’est pas le seul à avoir procédé à des regroupements de paroisses en France; il ne s’est pas autoproclamé évêque, et ceux qui l’ont appelé à cette charge n’étaient pas tous de mauvais bergers: Et s’il a commis des erreurs, il était de bonne foi. Un peu de modération et de respect dans vos critiques à l’égard d’un évêque défunt ne nuirait pas à la crédibilité de riposte catholique

  4. @philippe 01

    Riposte laique a dit ce qui devait être dit, c´est son rôle d´informer , et , aussi la raison pour laquelle je suis abonnée à son site.
    La politique de l´autruche n´appartient qu´aux “journaleux” !
    Si cet homme avait mérité plus de respect, ses paroissiens l´auraient démontré. Si l´on fait le calcul…peu.. étaient présents !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *